Roby

« C’est un cocktail typiquement anglais créé au 18ème siècle pour soigner la malaria.

C’était un breuvage médicamenteux composé essentiellement d’eau tonique, c’est-à-dire une eau gazeuse additionnée de quinine. Du fait de l’amertume de la quinine on y ajouta du gin. A l’époque le mariage eau gazeuse, quinine et gin connut un succès fulgurant.

Aujourd’hui, ce cocktail n’a rien perdu de ses qualités gastronomiques.

Il est très facilement réalisable à raison de deux mesures de tonic pour une mesure de gin. On pourra toujours modifier voire améliorer son goût en y ajoutant du citron vert, des framboises, des feuilles de menthe, de la cannelle ou du pamplemousse.

Mais il faut garder à l’esprit de ne jamais ajouter plus de 2 parfums à votre préparation.

Mais qu’en est-il aujourd’hui de ses qualités médicamenteuses ? »