A l’approche du 15ème anniversaire du jumelage entre notre ville et celle de Celorico de Basto revisitons l’histoire cette ville typique du Portugal.

Celorico de Basto est située la région du « Minho » au nord du pays, elle s’étend sur 181 km², divisés en 22 «freguesias» (paroisses). La ville compte environ 20 000 habitants. La découverte de son histoire nous ramène à une période pré­romaine, le nom Celorico serait peut-être lié à la ville «Celobriga» ville des peuples Célerins et «Bastos» aux Bastulos ins­tallés ici. En 1441, l’infante Don Pedro y créa un lieu d’immunité pour les fugitifs afin de lutter contre le dépeuplement. Le 29 mars 1520, le roi Manuel Ier donne charte à la commune. Près du Château d’Arnoia se bâtissent les premières demeures de la cité, des vestiges archi­tecturaux sont encore visibles.

Par disposition de Don João V, en 1719 le Siège de la commune passe au lieu dit “Freixieiro”, aujourd´hui officiellement Celorico de Basto. L’histoire de la ville associée à son Château, est aussi liée à l’Ordre de São Bento.

Le Monastère Bénédictin de São João de Arnoia, dont la construction remonte au Xème siècle, conserve des restes romano gothiques comme le Cloître.

La commune offre un riche patrimoine, tels les vestiges inestimables du plateau de Lameira ainsi que plusieurs piloris et églises séculaires. Quelques fêtes traditionnelles et pèlerinages font parti du paysage socio culturel.

 

Celorico De Basto

La ville possède de nombreux manoirs (solares), sortes de maisons-tours médiévales au plan rectangulaire et aux larges façades. Chacun est caractérisé par une porte frappée aux armoiries, et entouré des fameux « Jardins de Basto », géométri­quement conçus, avec allées de buis et camé­lias en fleurs

L’artisanat est présent dans toute la commune: Broderies de fils d’or, tissus de lin, de velours ainsi que des articles de vanne­rie sont une marque de Celorico. L’agri­culture reste cependant le secteur pri­mordial, élevage dans les paroisses de montagne et vignobles dans la vallée du Tâmega nous offrant le fameux vin blanc pétillant «vinho verde ».

Celorico possède un riche patrimoine naturel et des paysages somptueux. Des réserves ont mis en valeur des étendues de forêt primitive atlantique où vivent quelques espèces en voie de disparition.

Parallèlement des points de vue panoramiques de l’Alto de Visto ou du château d’Arnoia laissent percevoir l’ex­traordinaire contraste entre la vallée du Tâmega et les massifs montagneux Alvao/-Ma­rao, depuis les hauteurs de Barroso jusqu’au Douro.

La couleur qui domine la région est le vert, au Printemps les couleurs vives s’amplifient pour embellir la ville d’un grand concert de lumières, sympho­nie de polychromies dont les camélias demeurent le symbole. Nombreux sont les coins et recoins à découvrir lors d’une visite dans cette ville JPC