Pour Houilles tout commence le 13 octobre 1973 lorsque les deux maires Wilfried Fey et Gisèle Bernadou signent le serment de jumelage entre Houilles et Frie­drichsdorf. Il fallait trouver une cité prête à se jumeler, non loin d’une grande agglomération et avec un nombre d’habitant équivalent.

L’histoire de cette ville allemande est intimement liée à la nôtre car elle fut fondée par des huguenots français contraints d’émigrer du fait de la ré­vocation de l’Édit de Nantes en 1685. Friederic 1er le roi de Prusse leur of­frant l’hospitalité, le village prit le nom de Friedrichsdorf, « le village de Frédéric ». Le Français est res­té la langue prédominante jusqu’au début du XXème siècle. La colonie se développe rapidement, fabrication de tissu, chapellerie, maroquinerie et plus tard, fabrication de la biscotte. L’enfant le plus célèbre de cette cité se nomme Phillip Reis, inventeur du téléphone en 1860. Friedrichsdorf a fusionné en 1972 avec trois com­munes voisines et compte aujourd’hui 25 000 habitants. Comme chez nous, une gare et un grand marché agré­mentent la ville.

La Houillerplatz et son centre commercial servent de point de ralliement à un nou­veau quartier.

 

 

Consécutivement à la signature, le comité de jumelage est crée le 13 décembre 1973. le premier cours d’allemand est donné le 7 avril 1975. Dès lors d’importants échanges sportifs sont organisés, avec même, en 1976, échange de fanfares ! Les cyclistes ovillois font les premiers voyages à vélo. A l’époque, il fallait affréter 3 cars pour une rencontre en Allemagne et en 1980, Houilles accueillait 300 Allemands!

Pendant toutes ces années de so­lides amitiés se sont créées, bien sûr, 48 ans après le monde a changé, les moyens de communi­cation, la possibilité de voyages lointains et internet ont modi­fié le regard que nous portons sur les autres, mais la joie de se retrouver une ou deux fois par an est toujours la même. JPC

 

La couleur qui domine la région est le vert, au Printemps les couleurs vives s’amplifient pour embellir la ville d’un grand concert de lumières, sympho­nie de polychromies dont les camélias demeurent le symbole. Nombreux sont les coins et recoins à découvrir lors d’une visite dans cette ville JPC