La vice-présidente de Schœlcher (Martinique) et responsable de la commission culturelle fêtera bientôt ses 20 ans d’engagement au Comité de Jumelage

Sa voisine Dominique Levet l’avait prévenue… A sa retraite, Anne-Marie ne pourrait pas échapper au comité de jumelage.
C’est donc sous la pression (amicale) que la toute jeune retraitée de l’Education Nationale a rejoint l’équipe des bénévoles du CJH en 2002.

« J’avais envie d’investir ma ville autrement, de fédérer toutes les énergies volontaires autour de projets communs et de sortir de l’entre soi que je connaissais au travers de l’association d’enseignants pour la culture et les loisirs à laquelle j’adhérais depuis de nombreuses années à Nanterre dans le cadre de mes activités professionnelles », explique la responsable de la commission culturelle.
Les trois objectifs sont très vite atteints et aujourd’hui la commission culturelle qu’elle préside réunit cinq forces vives (Laurence, Evelyne, Danièle, Frédérique et Chantal), toutes déterminantes dans le choix et l’organisation rendez-vous cultu

Anne

rels (expositions, sorties découvertes) et lors des week-ends international et culturel qui se déroulent régulièrement à Houilles.

Quant au succès des événements proposés, il ne se dément pas.
Les visites virtuelles pendant le confinement, les sorties affichent
complet !
Il faut dire qu’Anne-Marie cultive ses relations avec ses partenaires, Arts et Histoire (pour les visites guidées), les conservatoires de musique des villes jumelles (pour l’organisation des Musicales européennes), la Municipalité (pour promouvoir la Graineterie, la journée du Patrimoine), les élus de la Martinique pour entretenir la mémoire de Schoelcher.
C’est d’ailleurs sur la maison de l’abolitionniste que se porte son regard à présent « il nous faut la faire revivre et la restaurer, que cette culture se diffuse et ruisselle auprès de tous les publics » se prend à rêver cette éternelle humaniste.

JGC