«

»

déc 10

LES TRADITIONS CULINAIRES DE NOÊL DES JUMELÉES

Joyeux Noël

En France, la bûche de Noël (la vraie devait se consumer dans la cheminée toute la nuit, voire jusqu’à l’Epiphanie) fait bon ménage avec la dinde aux marrons qui constitue le plat de résistance traditionnel. Ce volatile déjà domestiqué en Amérique a été découvert par Christophe Colomb. Croyant découvrir les Indes, il nomma ce gallinacé “polletz d’Inde” ou coq d’Inde.

Merry Christmas

Au pays de Shakespeare, la dinde aux marrons « turkey » est suivie du Christmas pudding. Autrefois on commençait sa préparation 5 semaines avant Noël. Tout un rituel accompagnait la confection du pudding qu’il fallait remuer avec une cuillère en bois en hommage à la crèche, dans le sens des aiguilles d’une montre, avant d’ajouter une bague, une pièce de 10 shillings en or, un bouton en argent, un dé à coudre et un petit cochon, le tout servi chaud. Sacrés voisins !

Fröhliche Weihnachten

En Allemagne, Noël est une fête festive et gourmande où les cadeaux jouent un grand rôle. Le plat principal du 25 décembre est l’oie farcie ou rôtie. Pour le goûter, on confectionne la maison de sorcières tirée du conte Hansel et Gretel, en gâteaux et friandises. Le gâteau traditionnel, le Christollen, pain allongé recouvert de sucre glace, est censé représenter l’enfant Jésus dans ses langes.

Jenwèl

A la Martinique, le tronc des palmiers s’enrubanne de petites lumières blanches. La messe de minuit est une tradition et au retour, le célèbre ti punch est détrôné par le Schrub. « Tout Noël tout cochon » on apporte sur la table la grande soupière de soupe aux pois d’angole, agrémentée de viande salée qui apporte un fumet incontestable avant le ragoût de cochon(thym, clous de girofles, orange amère) bon appétit !

Feliz Natal

Au Portugal, le plat du réveillon est le bacalhau cozido, morue cuite avec pommes de terre et chou. Une place très importante est faite aux desserts, au nombre de 13 constitués de fruits et des classiques de la pâtisserie portugaise, oeufs, cannelle, fruits secs… Le 25, on sert le chevreau rôti au four accompagné de grelos, des pousses de navet. Bom apetite ! • JPC

Cocktail le Caribou

De retour de la belle province canadienne, nous avons ramené dans nos valises plein de cocktails à base de sirop d’érable. Nous avons retenu celui-ci que nous appellerons le CARIBOU.

A l’origine il semblerait que les coupeurs de bois buvaient le sang du caribou mais ils y ajoutaient de l’alcool tel que le whisky pour rendre cette boisson plus attrayante. Par la suite le sang aurait été remplacé par du vin rouge. Nous allons procéder comme les coupeurs de bois.

Dans un verre verser 6 cl de vin rouge, 4 cl de whisky, 8 cl d’eau gazeuse,

1 tranche de citron et des glaçons. J’allais oublier l’essentiel : un trait généreux de sirop d’érable.

Bien mélanger l’ensemble et bonne dégustation. •RB